Recherche périphérique
Tombeau de l'empereur Charles VI dans la crypte impériale de Vienne

La Crypte impériale (Crypte des Capucins)

Les membres de cette famille y sont enterrés depuis 1633. 149 Habsbourg, dont 12 empereurs et 19 impératrices et reines ont trouvé ici le repos éternel. Le magnifique tombeau double de Marie Thérèse et de son époux l'empereur François Ier du Saint Empire, est l'oeuvre de Balthasar Ferdinand Moll.

Le tombeau très épuré de leur fils Joseph II. Le dernier empereur enterré ici est l'empereur François Joseph Ier (1916). Les tombeaux de l'impératrice Élisabeth et du prince héritier Rodolphe se trouvent dans la crypte des Capucins. De 1654 à 1878, les coeurs des Habsbourgs ont été enterrés dans la crypte de l'église des Augustins.

Aujourd'hui encore, des enterrements ont lieu dans la crypte impériale. En 1989, la dernière impératrice d'Autriche, Zita a été enterrée ici. Le 16 juillet 2011, c'est son fils ainé, l'ancien prince héritier et homme politique européen Otto Habsbourg qui a trouvé ici sa dernière demeure aux côtés de sa femme Régina.

Crypte Impériale (Kaisergruft)

Tegetthoffstraße 2, 1010 Wien
  • Prix

    • Adultes   €5,00
    • Famille   €11,00
    • Tarif réduit avec la Vienna Card
  • Horaires d'ouverture

    • Lun - Dim, 10:00 - 18:00
    • fermé les 1er et 2 novembre
  • Accessibilité

    • Entrée principale
      • sans marches (Portes coulissantes automatiques   142  cm  large )
    • Ascenseur
      • 110 cm large et 135 cm profond , Porte 90 cm large
    • Informations supplémentaires
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Remarques

      Access to all exhibition rooms: no steps, except 3 steps to the tomb of emperor Franz Joseph and to the burial vault chapel.

      The touching of objects is not permitted due to reasons of preservation.

       

 

Évaluer l'article

Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
À

Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *