Josef Hoffmann, bol, 1922 et 1923, soufflé par la Böhmischen Manufaktur pour la Wiener Werkstätte

L’art du goût

Une bouteille de vin est plus qu’un simple récipient – c’est une œuvre d’art que l’on savoure avant même la première gorgée. De même, l’étiquette n’est pas qu’une notice d’information, c’est une promesse.

De la déférence et des illustrations pleines de tendresse : le domaine Lenikus rend hommage aux anciens habitants de ses vignobles. Des animaux préhistoriques vivaient sur les coteaux, quand le bassin de Vienne était encore une mer. Ils ont marqué de leur empreinte les sols et le caractère du vin.

C’est à un patrimoine bien vivant que renvoient les étiquettes du domaine Cobenzl. Les vins classiques, qui accompagnent à merveille les spécialités traditionnelles de la cuisine viennoise, sont ornés de dessins représentant les principales curiosités viennoises. Dans le vignoble historique de « Liesenpfennig », dans le parc du château de Schönbrunn, on récolte à nouveau du raisin depuis quelques années. Le résultat est délectable et, de plus, fort présentable, puisque les bouteilles de ce cru arborent le portrait de Marie-Thérèse.

Issu d’un cépage de pinot noir, l’élégant rosé du domaine Mayer am Pfarrplatz évoque par sa douceur la « süsses Mädel » d’Arthur Schnitzler, la grisette viennoise. Une parfaite composition qui commence avec le rose saumon du vin, se poursuit par le design enjoué de l’étiquette et se parachève dans le plaisir de la dégustation. Sans oublier son nom : Mademoiselle Rosé de Döbling (Fräulein Rosé von Döbling).

Les étiquettes choisies par Jutta Ambrositsch, une nouvelle convertie à la viticulture, font preuve d’individualisme, d’assurance et d’un brin d’humour viennois. Cette ancienne graphiste a par exemple baptisé l’un de ses vins blancs tout simplement « Un litre de Vienne ». Que rajouter à cela ?

Le verre à vin – un précieux écrin

Dans les temps anciens, les gens du peuple trinquaient avec de simples gobelets, tandis que la famille impériale buvait dans des calices en verre soufflé. À Vienne, la verrerie est un art de longue tradition et aujourd’hui encore, les précieux services de verres des Habsbourg sont utilisés lors de réceptions spéciales données par le Président de la République au Palais impérial.

À l’époque du Jugendstil, les créateurs de la Wiener Werkstätte, notamment Josef Hoffmann, s’intéressèrent beaucoup aux arts de la table. En collaboration avec divers représentants des débuts de la modernité viennoise, la manufacture traditionnelle de verre Lobmeyr réalisa des services de verres qui sont toujours produites et commercialisées.

Un petit verre souvenir

Ancien fournisseur de la cour impériale, Lobmeyr a évidemment pour clients les souverains et les grands aristocrates – mais pas seulement : Peter Falk alias inspecteur Columbo est aussi venu y acheter un souvenir pour sa femme. Le verrier viennois continue de faire travailler les plus grands designers du moment, tels que Stefan Sagmeister, Helmut Lang ou Ted Muehling. La série imaginée par le duo Polka est presque trop belle pour être offerte !

Autrefois banal verre de Heuriger, il est devenu un objet culte : le traditionnel gobelet en forme de tonneau a été revisité par le label Das Goldene Wiener Herz, réinterprétant ainsi ce grand classique sous forme moderne. Désormais dorés à l’or fin, ces petits verres sont des souvenirs de Vienne aussi originaux que distingués.

Idée

Summerstage, près de la Rossauer Lände, est une adresse incontournable des douces soirées d’été. En juillet s’y déroule le Festival viticole et culturel. À cette occasion, de nombreux vignerons viennois proposent à la dégustation des crus exceptionnels, tandis que de grands chefs créent des menus liés au vin. Le tout accompagné de lectures littéraires et de musique en live.

Texte: Elisabeth Freundlinger

J. & L. Lobmeyr

Kärntner Straße 26 , 1010 Wien

Das goldene Wiener Herz

Kirchberggasse 17, 1070 Wien

Summerstage

Donaukanal, U4 Rossauer Lände, 1090 Wien
Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité