Comptoir du Miranda Bar

Shake it, Baby!

Aujourd’hui, dans certains bars à cocktails, des mélanges d’épices originaux mijotent des heures durant sur le feu. Dans les lieux branchés, on mise désormais sur les limonades, infusions, sirops et autres liqueurs maison. Cette tendance se nomme Cuisine style. Les conserves reviennent à la mode et certains barmen se font maîtres queux. C’est le cas chez Barrikade, dans le nouveau marché couvert appelé Marktwirtschaft : on y trouve de gros bocaux remplis de fruits et racines au sirop, de liqueurs en devenir, et ce n’est pas juste pour faire joli ! Ici, même le tonic est fait sur place. Les cocktails aux betteraves rouges et au raifort sont particulièrement top.

Un jardin dans un verre à cocktail

Chez Heuer am Karlsplatz aussi, d’immenses bocaux sont alignés sur les étagères, au fond du bar. La spécialité du lieu : les sirops de fruits au vinaigre ou shrubs. Conserves et autres condiments maison sont destinés à la cuisine du restaurant, mais aussi au bar. Les herbes aromatiques proviennent d’un jardin attenant baptisé « Karls Garten ». Botanical Garden, un nom qui met tout de suite dans l’ambiance : herbes et épices utilisées pour les infusions et sirops maison sont cultivées dans des bacs à plantes suspendus au plafond du bar.

Hommage à Vienne

Les barmen-cuisiniers ne sont qu’une des facettes de ce nouvel art de la mixologie. Beaucoup ont aussi recours aux alcools locaux pour donner un coup de jeune aux cocktails traditionnels. Si les origines de la vermoutherie Burschik remontent à l’année 1891, la recette a été souvent revisitée depuis. Voilà plusieurs années que le Burschik’s Vermouth figure à nouveau sur la carte des apéritifs – pur ou en cocktail.

Outre le vermouth Burschik local, Heuer am Karlsplatz et Kleinod mixent aussi dans leurs shakers le WIEN GIN (Gin de Vienne). Ce produit des trois « Kesselbrüder » se déguste également au comptoir plaqué or du bar Erich et dans le restaurant Salonplafond im MAK. Avec son arôme exceptionnel et son étiquette Art nouveau, ce gin est en outre un petit cadeau fort apprécié.

En plus des spécialités viennoises, divers produits venus de toute l’Autriche peuvent entrer dans la composition de cocktails : eaux-de-vie de fruits et vins liquoreux se mixent fort bien. On s’en persuadera aisément dans la boutique-bar Tür 7 où l’on utilise aussi nombre d’ingrédients maison. Avant de se rendre dans ce bar à l’ambiance cosy, mieux vaut s’annoncer par téléphone. Dans la tradition des speakeasy, ces bars clandestins de l’époque de la prohibition, le visiteur doit sonner pour pouvoir entrer.

Cocktails vintage

La jeune génération de barmen s’intéresse à nouveau aux grands classiques. Des recettes de cocktails parfois plus que séculaires fêtent un retour en force. C’est le créneau qu’a choisi le très branché Miranda Bar. Dans un cadre moderne et accueillant, on vous sert des cocktails qu’on avait oubliés, notamment des recettes de fizz. Kleinod mise également sur le vintage, tant pour son intérieur, subtilement Art déco, que pour sa carte de cocktails. Inutile de dire que dans ces établissements, les ingrédients sont pour la plupart faits maison...

Bons cocktails et bons petits plats ne s’excluent pas, comme en témoignent de nombreux bars : le Roberto American Bar, par exemple, ou le charmant R&Bar avec son ambiance fifties perpétuent la tradition de l’apéritif et propose de petites mises en bouche pour accompagner les drinks.

Various bars have struck the perfect mix, proving that excellent food and excellent drinks are a match made in heaven. Both aperitif aficionados, Roberto American Bar and the charming 1950s-style R&Bar, serve fantastic snacks with their cocktails.

Texte: Susanne Kapeller

Vidéo :

Heuer Garten. Restaurant. Bar.

Treitlstraße 2, 1040 Wien

Salonplafond au MAK

Stubenring 5, 1010 Wien

Tür 7 | Bar

Buchfeldgasse 7, 1080 Wien

Miranda Bar

Esterházygasse 12, 1060 Wien
Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité