Intérieur du Café Supersense

Le café viennois (reloaded)

Si les cafés traditionnels font partie intégrante de la physionomie de Vienne depuis le XIXe siècle, le « Third wave of coffee » a apporté de nouvelles tendances dans la capitale autrichienne voici quelques années. Cette troisième vague du café accorde une importance primordiale à l’origine des fèves, mais aussi à leur traitement, à la torréfaction des grains et à l’excellence des méthodes de préparation. Dans une ambiance généralement contemporaine, on savoure désormais de parfaits cappuccinos, expressos ou autres créations de cafés.

Le meilleur café du centre-ville, c’est sans doute chez CaffèCouture au Palais Ferstel qu’on peut le boire. Georg Branny, un maître barista couronné, torréfie son café lui-même dans une annexe de CaffèCouture, dans le 9e arrondissement. En fonction du goût des clients, le café est préparé avec différentes machines, ou selon la méthode de l’infusion à froid.

Dans le 2e arrondissement, la Praterstrasse est la rue des aficionados du café. L’ancien chef étoilé Otto Bayer y a ouvert son Kaffee Bar Balthasar : la convivialité de l’endroit s’accorde parfaitement avec la qualité du café, que l’on prépare ici au moyen d’une machine à expresso culte, la Marzocco. À quelques pâtés de maison de là se trouve Supersense : ce café occupe l’angle du Dogenhof, un palais dont la façade – lion de saint Marc oblige – nous transporte à Venise, nous préparant visuellement à la dégustation d’un extraordinaire café.

Dans la Kaffeefabrik de Tobias Radinger, dans la Favoritenstrasse (4e arrondissement), on mise sur un café torréfié maison et une atmosphère dépouillée. Les fèves proviennent directement du producteur. Imaginé par une poignée d’experts en IT du très hype 7e arrondissement, kaffemik repose sur un concept tout à fait intéressant : dans ce lieu pour puristes, on essaie tous les mois un café provenant d’un torréfacteur différent.

La Wiener Rösthaus, dans le 8e arrondissement, se distingue par son cadre : dans une atmosphère d’épicerie coloniale, on vous sert un café d’exception qui est même torréfié ici. La maison possède une annexe au Prater. Près de la station de métro Schottentor, le Café Jonas Reindl propose un café qui vient de chez Süssmund, un grandiose torréfacteur viennois. Ici aussi, on attache une très grande importance aux méthodes de préparation – et au design.

À Vienne, la diversité des cafés est sans limite ; d’ailleurs, avec plus d’un millier de cafés et bars à expresso, il faut un moment avant d’en avoir fait le tour !

Texte: Angelika Öttl

Vidéo :

CaffèCouture Café, Showroom & RoastingLab

Garnisongasse 18, 1090 Wien

Supersense

Praterstraße 70, 1020 Wien

Kaffeefabrik

Favoritenstraße 4-6, 1040 Wien

Kaffemik

Zollergasse 5, 1070 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Lun - Fr, 08:00 - 18:00
    • Sa, 10:00 - 18:00
    • jours fériés - Dim, 12:00 - 18:00

Wiener Rösthaus

Tigergasse 33, 1080 Wien

Jonas Reindl Coffee

Währingerstraße 2-4, 1090 Wien

Balthasar

Praterstraße 38, 1020 Wien

 

Den wohl besten Kaffee in der Wiener Innenstadt bekommt man im CaffèCouture im Palais Ferstel. Der preisgekrönte Barista Georg Branny röstet den Kaffee selbst am zweiten Standort von CaffèCouture im 9. Bezirk. Der Kaffee wird je nach Vorliebe der Gäste in unterschiedlichen Maschinen oder auch mit einem Cold-Brew-Verfahren zubereitet.

Auch die Praterstraße im 2. Bezirk ist ein Tipp für Kaffee-Afi-ci-o-na-dos. Hier hat der Tiroler Gastronom Otto Bayer die Kaffeebar Balthasar eröffnet: Das gemütliche Lokal harmoniert perfekt mit dem grandiosen Kaffee, der mit einer kultigen Marzocco-Espresso-maschine zubereitet wird. Das Supersense einige Häuserblocks weiter befindet sich im Dogenhof: Die Fassade des Gebäudes samt Markuslöwe erinnert an Venedig und stimmt bereits optisch auf tollen Kaffee ein.

In der Kaffeefabrik von Tobias Radinger in der Favoriten-straße im 4. Bezirk setzt man auf Kaffee aus eigener Röstung und ein eher nüchternes Ambiente. Die Bohnen werden direkt von den Produzenten bezogen. Ein großartiges Konzept verfolgt man auch bei kaffemik – ein Projekt von ein paar IT-Exper-ten im hippen 7. Bezirk. Jeden Monat gibt es in dem puristischen Lokal Kaffee von wechselnden Gast-Röstereien.

Das Wiener Rösthaus im 8. Bezirk gibt sich optisch anders. Umgeben vom Flair eines Kolonialwarenladens wird hier toller Kaffee angeboten, der sogar direkt im Lokal selbst geröstet wird. Einen zweiten Standort gibt es im Wiener Prater. Im Café Jonas Reindl beim Schottentor wird Kaffee aus der grandiosen Wiener Rösterei Süßmund angeboten. Auch hier legt man viel Wert auf die Zubereitungsmethoden – und auf Design.

Die Kaffeehaus-Vielfalt in Wien kennt keine Grenzen – und bei über 1.000 Cafés und Espresso-Bars braucht man lange, bis man sich bei allen durchgekostet hat.

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité