Les Petits Chanteurs courant dans le parc
© www.lukasbeck.com

Illustrissimes et toujours affamés

Une journée de juin, aussi caniculaire que palpitante, chez les Petits Chan­teurs de Vienne et en leur compagnie : pour pénétrer dans ce monde à part, il faut franchir une sorte de sas d’étanchéité, la porte automatique mettant bien trois bonnes minutes à s’ouvrir. Une première impression de verdure – les jeunes talents vocaux résident dans le parc d’Augarten, ancienne réserve de chasse de l’empereur. Les majestueux platanes qui offrent une ombre bienvenue datent du règne de Marie-Thérèse. En face du terrain de sport et des jardins, le palais d’Augarten, trois fois séculaire, abrite l’établissement musical, avec ses salles de répétition, et le lycée. Le Schubert-­Chor est justement en train de s’exercer. C’est l’une des quatre chorales des Petits Chanteurs de Vienne. 25 jeunes garçons répètent la 3e Symphonie de Mahler qu’ils vont bientôt interpréter au Wiener Konzert­haus.

Le « bimm » parfait

Le chef de chœur peaufine les ultimes nuances. Il explique comment trouver la note juste pour chanter le « mm » du « bimm bamm », dans le cinquième mouvement. Une énigme pour les profanes… Sur un autre morceau, les enfants éclatent de rire lorsqu’il emploie une métaphore folklorique pour les corriger : « On ne dit pas ’Allllellluiiia’ comme en styrien ! Il faut chanter ’u-ja’ ! » Malgré la mixité internationale de la petite troupe, tout le monde a compris l’allusion au dialecte autrichien. Par intermittence, certains s’éclipsent pour aller travailler leur voix avec le directeur artistique des Petits Chanteurs, Gerald Wirth. Aux cours particuliers, la concentration est grande. On est surpris de l’amélioration immédiate qu’apportent les explications du professeur. Pendant le même temps, la chorale poursuit ses deux heures de répétition avec la MISSA IN TEMPORE BELLI de Haydn pour la messe dominicale de la chapelle du Palais impérial.

Nous adorons chanter

Pendant une pause, quatre membres du Schubert-Chor nous racontent leur vie : il y a Laurin, l’aîné, qui s’en ira cet été. Il a grandi à 70 kilomètres de Vienne, mais non sans une certaine affinité pour les Petits Chanteurs de Vienne, puisque trois de ses frères en ont déjà fait partie. Laurin est un fan des tournées, il nous raconte l’Allemagne, la Chine, l’Australie et Taiwan. Mais c’est au MuTh qu’il préfère se produire, la toute nouvelle salle de concert de l’Augartenspitz à l’acoustique parfaite où sont donnés les concerts du vendredi après-midi et les opéras pour enfants.

Celui qui vient du plus loin, c’est Julian : il vient de Hongkong. C’est après avoir vu un concert des Petits Chanteurs de Vienne dans son pays qu’il a voulu intégrer le chœur. À l’issue de plusieurs ateliers et d’une semaine de répétition à Hongkong, son rêve s’est réalisé. Qu’est-ce qui caractérise un Petit Chanteur de Vienne ? « Nous aimons tous la musique. Nous adorons chanter. » Pas vraiment une surprise, mais une réalité tangible sur le terrain !

Le parcours de Yun-Jae est simi­laire : le jeune Sud-coréen s’est pris de passion pour le chœur après avoir assisté à un concert. Quand il est arrivé, à l’âge de 10 ans, il ne parlait pas l’allemand et ne connaissait pas l’alphabet européen. « Mais il apprend très vite », lance Theo, juste à côté de lui. Il est fier de son copain. Le sympathique Theo est viennois. Sa musicalité a été détectée dès le jardin d’enfants. Ce qu’il aime dans les voyages, ce sont les loisirs : « On voit plein de choses dans le pays, on visite. On a été au Disney­land de Shanghai et dans un parc d’attractions de Taiwan. »

Tout mélangé

Il parle librement de ses goûts musicaux : « Certains morceaux sont difficiles et un peu ennuyeux. Mais ce n’est pas très fréquent. En général, nous chantons des chansons intéressantes ou amusantes comme des polkas et des valses. De Johann Strauss. Mais aussi des pièces modernes. Ou du baroque et de la Renaissance. Du vieux et du moderne. Tout mélangé. »

Une coursive vitrée relie le palais d’Augarten à l’internat, une annexe moderne où les enfants dorment, mangent, bricolent et s’éclatent dans leur vaste piscine. Incontournables à chaque étage : la fontaine et la table de ravitaillement en cas de petite fringale. Au réfectoire, à midi, retentit un chant d’anniversaire improvisé. Eh oui, les Petits Chanteurs aussi y vont de leur « Joyeux anniversaire ». Naturellement à plusieurs voix et sans une fausse note.

À l’atelier de couture, Laurin, Theo, Yun-Jae et Julian enfilent leur uniforme pour nous faire plaisir : le bleu, de gala, et le blanc, plus léger. Près de la sortie, une boîte marquée d’une étiquette « Réserve » : elle contient des uniformes de tournée. Dont une variante en cas d’urgence, avec une la manche munie d’une fermeture-éclair pour les bras plâtrés.

Dans le parc, les garçons prennent des poses dynamiques pour la photo. Quel plaisir de sauter, courir, stopper tout net. Sauf qu’ils ont juste failli renverser le photographe…

Au terrain de sport, l’heure est au basket ; à la piscine, c’est water-polo. En travaux pratiques, les garçons sculptent sans se ménager de grosses pièces d’échecs qu’ils travaillent au burin, à la scie, à la lime. On nous rassure d’une boutade : « On n’a pas besoin de ses mains pour chanter. »

La théorie du son est au programme du cours de physique. On essaie de comprendre pourquoi le vent peut retarder un son et en modifier la hauteur. Un élève, soudain, veut nous prouver qu’il connaît par cœur les 30 premiers chiffres de Pi – ici, les talents sont nombreux et variés.

La dernière heure de cours est consacrée au solfège – aujourd’hui, le rythme. Notre sympathique quatuor nous dit cordialement au revoir – c’est l’heure du dîner.

Texte : Susanna Burger

Petits Chanteurs de Vienne (Wiener Sängerknaben)

Am Augartenspitz 1, 1020 Wien
ajouter à mon itinéraire

MuTh – Salle de concerts des Petits Chanteurs de Vienne

Am Augartenspitz 1, 1020 Wien
  • Prix

  • Accessibilité

    • Entrée principale
      • sans marches (Portes battantes doubles   180  cm  large )
      • Rampe 600  cm  long ,   150  cm  large ,  30  cm  haut
    • Ascenseur
      • 100 cm large et 155 cm profond , Porte 90 cm large
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • 4 Places pour chaises roulantes disponibles (in orchestra on right, row 12)
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
ajouter à mon itinéraire

 

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *