Mozart, Burggarten

Mozart à Vienne

Les fans de Mozart peuvent suivre les traces du génie à Vienne, du château de Schönbrunn à la Mozarthaus Vienna, un univers découverte avec l'appartement d'Amadeus conservé dans son état d'origine.

Les adresses viennoises de Mozart

Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart est né le 27 janvier 1756 à Salzbourg. À cinq ans, il écrivit sa première composition. Lors d'un voyage à Vienne en 1762, les enfants Mozart eurent l'honneur de jouer dans la salle des miroirs du château de Schönbrunn devant Marie Thérèse. Suite au concert, Mozart sauta sur les genoux de la monarque, la prit dans ses bras et l'embrassa. Toute la ville ne parla plus que de l'enfant prodige.

En 1768, Marie Thérèse accorda une audience de deux heures au jeune garçon de douze ans au Palais impérial, la résidence des Habsbourgeois. Et à l'automne 1781 de la même année, Mozart donna un concert en l'honneur du duc de Württemberg. Il passa le soir de Noël de la même année avec l'empereur Joseph II, le fils de Marie Thérèse, dans les Appartements impériaux.

Son propre seigneur

En 1781, Mozart, âgé de 25 ans habite durant quelques semaines dans la maison de l'ordre des chevaliers teutoniques à Vienne, dans le sillage de son employeur, l'archevêque de Salzbourg.  C'est là qu'il décida de prendre son indépendance, et fut congédié de mauvaise grâce. Mozart demeura à Vienne et se mit à son compte en tant qu'artiste, réalisant des compositions sur commande et donnant des cours de piano.

Dans la cathédrale Saint-Étienne gothique, il épousa Constanze Weber en 1782. Le couple se jeta à corps perdu dans la vie de société et musicale de Vienne et eut six enfants (dont deux seulement survécurent à l'âge de bébé) et resta ensemble jusqu'à la mort de Mozart, malgré de nombreuses relations extra-conjugales.

« Si je devais épouser toutes celles avec qui je me suis amusé, j'aurais facilement 200 épouses. »

En 1786, Mozart joua du piano et chanta  lors des concerts appelés « académies du dimanche » dans la salle d'apparat de l'actuelle bibliothèque nationale.

À l'Orangerie du château de Schönbrunn, une « compétition mondiale musicale » eut lieu en 1786 sur le souhait de Joseph II entre Mozart et le chef d'orchestre de la cour Antonio Salieri. L'empereur donna la préférence à Salieri.

Vers 1790, Mozart atteint enfin le sommet de sa carrière : « Così fan tutte » fut joué pour la toute première fois, suivi en 1791 par « La Clemenza di Tito » et « La flûte enchantée ». Pendant qu'il travaillait au Requiem, Mozart tomba gravement malade. Il décéda le 5 décembre 1791 à l'âge de 35 ans. Sa dépouille fut bénie là où il s'était marié : à la cathédrale Saint-Étienne.

C'est au cimetière de St. Marx à l'ambiance charmeuse que Mozart trouva sa dernière demeure : comme le veut la coutume à l'époque : dans une fosse commune avec d'autres morts, sans croix funéraire. Il reste cependant gravé dans les mémoires et demeure un personnage célèbre pour l'éternité.

Autres conseils Mozart

  • Ballade en ville individuelle « Mozart – Sur les traces du génie » de Tita Büttner : Télécharger et imprimer. Partez à la découverte de la Vienne de Mozart à votre propre rythme. Avec des références biographiques, des anecdotes et une carte d'orientation. (english)
  • La Maison de la Musique : le musée du son de Vienne propose un accès interactif au monde des sons, mais également spécialement à Mozart, avec un hologramme Mozart et les installations « Namadeus » et « Facing Mozart ».
Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité