En aparté : une DJ et un altiste

Comment êtes-vous venue à la musique et pourquoi la musique électro ?

Joyce Muniz: La musique a toujours eu une place importante dans ma vie, depuis mon enfance au Brésil, parce qu’une grande partie de ma famille du côté maternel jouait des percussions. Quand je suis arrivée en Autriche, la musique électro était en train de naître. J’étais jeune, par des amis j’ai fait la connaissance de mes premiers clubs et c’est là que j’ai découvert mon amour de la musique, surtout des basses ! Il ne m’a pas fallu longtemps avant d’acheter mes premiers disques et de décider de créer mes propres sounds.

Comment êtes-vous venu à la musique et pourquoi la musique classique ?

Thilo Fechner: Mes parents sont musiciens. Ils ne m’ont jamais forcé à jouer, alors je n’y ai jamais passé plus de 10 minutes par jour. À 12 ans, j’ai commencé à faire de la musique électro à la maison, dans la cave. Après le bac, à 18 ans, j’ai découvert la musique classique et je jouais au moins 10 heures par jour. Puis je suis parti aux États-Unis pour faire des études. Depuis, je ne me suis jamais posé la question si je devrais faire autre chose.

Vous êtes née au Brésil, pourquoi vivez-vous à Vienne ?

Joyce Muniz: Je suis venue en Autriche avec mes parents, rien de spectaculaire.

Vous êtes né en Allemagne, pourquoi vivez-vous à Vienne ?

Thilo Fechner: Vienne est le plus bel endroit pour un musicien. Depuis toujours. Le rapport à la musique, aux musiciens, est tout naturel, c’est formidable.

La musique et Vienne, pour vous c’est comme...

Joyce Muniz: … vivre dans une forêt. On vit dans le silence total, mais au moindre bruit, on est tout de suite en alerte.

Thilo Fechner: … la plage et le soleil.

Qu’est-ce qui vous plaît dans la scène musicale de Vienne ?

Joyce Muniz: Vienne a beau être très petite, elle a une grande variété de musique qui aime bien se cacher dans l’underground. Il faut souvent chercher, mais dès qu’on trouve, c’est un cadeau géant.

Thilo Fechner: Les premières des opéras sont sur toutes les lèvres, les musiciens avec leurs instruments sur le dos font partie du paysage, et les toilettes diffusent des valses qui font le bonheur des touristes !

À quoi ressemble votre journée idéale à Vienne ?

Joyce Muniz: Je suis une lève-tard, alors je suis contente si je trouve encore un endroit où bruncher après midi. Ensuite, j’adore pouvoir profiter de ce privilège bien viennois d’aller me promener en forêt avec mon chien et de m’aérer la tête, oublier le quotidien.

Thilo Fechner: Le matin, je fais une virée en vélo de course, tout droit du centre vers la forêt viennoise. En chemin, je petit-déjeune chez Joseph Brot. Au retour, je m’arrête au Motto am Fluss. Après, une heure de musique, sans stress. L’après-midi, je vais dans un des 100 musées de Vienne, et avant le dîner, je fais un peu de muscu dans un club, au John Harris sur la Schiller-platz (c’est important, dans mon métier, d’être en forme). Je dîne chez Artner dans le quartier de Wieden et je vais boire un dernier verre au Heuer am Karlsplatz, a côté de la Kunsthalle.

À votre avis, quelle expérience faut-il impérativement faire à Vienne ?

Joyce Muniz: Une balade de nuit dans le centre de Vienne ; le mieux, en été.

Thilo Fechner: Une longue balade dans le 1er arrondissement, pour admirer la superbe architecture.

C’est samedi soir et vous sortez. Comment passez-vous la soirée, la nuit ?

Joyce Muniz: Je suis rarement chez moi le samedi soir, parce que c’est là que je travaille. Mais quand je suis à Vienne, j’aime passer mes soirées à la maison avec mes amis et mes proches. Et comme j’aime beaucoup cuisiner, c’est moi qui les régale. Souvent, on finit la soirée au théâtre ou dans un bar, parce qu’il n’y a pas que la scène club, à Vienne.

Thilo Fechner: Je joue, hélas, tous les samedis soirs.

Est-ce qu’on peut aussi vous croiser dans un concert de musique classique ?

Joyce Muniz: J’adore la musique et les concerts en live, mais on a peu de chances de me croiser à un concert de musique classique, je suis plutôt jazz, soul, bossa nova.

Est-ce qu’on peut aussi vous croiser dans un des clubs de la ville ?

Thilo Fechner: Il y a longtemps... Dans la fosse d’orchestre, j’en prends plein les oreilles, alors ce que j’apprécie le plus, c’est le silence.

Et pour finir, en bref,
vos trois restaurants préférés ?

Joyce Muniz:

  • Skopik & Lohn 
  • Nihonbashi
  • Bits & Bites

Thilo Fechner:

  • Ghisallo dans la Schönbrunner Strasse : un restau unique, mélange de bar à l’italienne et de boutique de vélos.
  • KIM 
  • Vietthao

Vos trois sorties préférées ?

Joyce Muniz:

  • Sass Music Club
  • DonauTechno
  • Grelle Forelle

Thilo Fechner: Je travaille la nuit ! Mais si j’ai encore l’énergie après, je vais

  • au Heuer am Karlsplatz, à côté de la Kunsthalle,
  • au Porgy & Bess ou à
  • l’Albertina Passage

Vos trois endroits préférés ?

Joyce Muniz:

  • Le vieux Danube
  • Cobenzl 
  • L’Augarten

Thilo Fechner:

  • L’Île du Danube / la Lobau
  • Des coins tranquilles du 2e arrondissement
  • Le pavillon Landtmann’s Jausen Station, caché dans le parc du château de Schönbrunn

 

Texte: Angelika Öttl

Bits & Bites Brasserie

Webgasse 27/ 1-2, 1060 Wien
ajouter à mon itinéraire

Donau

Karl-Schweighofer-Gasse 10, 1070 Wien
ajouter à mon itinéraire

Grelle Forelle

Spittelauer Lände 12, 1090 Wien
ajouter à mon itinéraire

Landgut Wien Cobenzl

Cobenzl 96a , 1190 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Novembre jusqu'à Début Février
      Sa - Su & hols., 10.00 am – 5.00 pm
    • Mars jusqu'à Octobre
      Daily from 10.00 am – 5.00 pm
ajouter à mon itinéraire

Heuer sur le Karlsplatz Garten. Restaurant. Bar.

Treitlstraße 2, 1040 Wien
ajouter à mon itinéraire

Landtmann's Jausen Station Entrance Meidlinger Tor

Schlosspark Schönbrunn, 1130 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Fin Mars jusqu'à Début Novembre
      10h/9h – une demi-heure avant la fermeture du parc
    • Lun - Fr, 10:00 - 20:30
    • Sa - Dim, 09:00 - 20:30
    • Musique live le samedi, la plupart du temps brunch jazz en chanson, de 10 à 14h
ajouter à mon itinéraire
Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *