Les contenus de cette page ont été archivés et ne sont peut-être plus actuels.

Popfest Wien - Atmosphäre

Le Festival pop de Vienne

Pour la septième fois déjà, le Festival pop de Vienne propose aux musiciens locaux une plateforme live de musique pop innovatrice très remarquée dans leurs différents styles. Durant quatre nuits et quatre jours, la musique résonnera sur la place de l'art Karlsplatz, tant en open air qu'en intérieur dans les établissements culturels et d'art.

4 jours, 60 Acts

« L'ouverture traditionnelle de la scène flottante » devant l'église baroque sera assurée le jeudi par le jeune chansonnier original Voodoo Jürgens. La Musikarbeiterkapelle veille ensuite à un rendez-vous avec de nombreuses personnalités. Ce groupe de fanfare symbolise l'innovation au lieu de la tradition, les techno-covers au lieu des marches, et proposera un medley de tubes spécialement concocté pour la fête pop. White Miles, un duo autrichien, qui qualifie son style musical de « dirty pole dancer stoner blues rock », assure la finale nocturne.

Parmi les 60 autres groupes : la formation trip-hop Leyya, Hearts Hearts avec leurs puissantes mélodies électriques et le duo Ogris Debris, auquel le track « Miezekatze » a permis de se faire connaître au niveau suprarégional en 2010. Les Garage-Girls Kristy and the Kraks proposent des tonalités punk. Le quatuor folk-pop Dawa, le groupe de soul viennois Sad Francisco et le trio Schmieds Puls font vibrer des instruments à corde plus tranquilles.

Les incarnations rococo excentriques de Johann Sebastian Bass se chargeront de la clôture glamour le dimanche à la Karlskirche - avec un grand soutien orchestral, chanteurs d'opéra à la clé.

7e Festival pop de Vienne

28 au 31 juillet 2016
Programme (complet dès fin juin 2016): www.popfest.at

Johann Sebastian Bass : Heavy Lipstick (2016)

 

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité