Vous vous trouvez ici :

Wolfgang Becker et Franz Risavy, menuisiers au Konzerthaus de Vienne
© WienTourismus/Gregor Hofbauer

Le duo de menuisiers du Konzerthaus

Les deux hommes ont plein de choses à raconter sur leurs activités loin des feux de la rampe. Celles-ci n'ont pas grand-chose à voir avec une activité de menuiserie traditionnelle. Wolfgang Becker a presque 30 ans d'ancienneté, Franz Risavy plus de 20. Ils forment un binôme si bien huilé qu'on les appelle les « jumeaux du Konzerthaus » : « Impossible d'installer une porte tout seul. Ni de soulever les bancs de la salle. »

450 portes et des milliers de chaises

Le Wiener Konzerthaus fait la part belle à la diversité musicale : du Moyen Âge à aujourd'hui, tous les styles résonnent dans plusieurs salles somptueuses alliant acoustique et architecture exceptionnelles. Et pendant les représentations comme en répétition, il y a forcément de la casse. C'est la priorité absolue de nos deux menuisiers : dès sept heures du matin, ils réparent fenêtres, portes et sols, et s'arrêtent juste avant le début des répétitions. Si ces dernières sont enregistrées, ils se font tout petits.

En dehors des diverses réparations, ils consacrent une bonne partie de leur temps à la maintenance. Le Wiener Konzerthaus compte plus de 640 pièces ; il faut donc vérifier la protection incendie de 450 portes chaque année. Une mission pour Becker & Risavy. Les sièges doivent aussi être entretenus et retapissés : les fauteuils de ces salles historiques ont été fabriqués par l'entreprise Thonet et datent de l'ouverture en 1913. Beaux et pratiques, ils contribuent en outre à l'acoustique particulière des lieux. Le fauteuil donne le ton – c'est le titre de la vidéo avec nos menuisiers.

Piano glacé

Wolfgang Becker et Franz Risavy ont les yeux qui brillent en évoquant leurs projets créatifs. Ils débordent d'idées sur lesquelles ils planchent même pendant leur temps libre – impossible n'est pas viennois. Deux de leurs anecdotes favorites concernent Wien Modern, le festival de musique contemporaine : certains artistes ont parfois d'étranges lubies. Avec un sourire en coin, Wolfgang Becker commence sa « palpitante histoire du piano de glace ».

« L'idée de départ était de mettre un piano sur scène pour l'installation de Georg Nussbaumer Eine Winterreise, de le remplir de glace, et de voir quel son aurait le piano au fur et à mesure de la fonte de la glace. On ne sait pas si le résultat était satisfaisant. Pour nous l'important, c'est d'avoir de bonnes connaissances en mécanique statique. Il y a des milliers de kilos de glace dessus. Il a fallu poser un habillage en bois puis un film de protection, construire un support esthétique pour le piano, évacuer la glace fondue... »

Wolfgang Becker et Franz Risavy en mouvement rapide pendant les travaux de construction de "Eine Winterreise" de Georg Nussbaum au Konzerthaus de Vienne.

Une tête de taureau dans l'atelier

Au tour de M. Becker de raconter son anecdote sur Wien Modern : « Un comédien se déplaçait dans la grande salle avec une tête de taureau montée sur une perche et tapait sur le sol. Au bout d'un moment, la tête de taureau vole en éclats. J'ai tout vu depuis la galerie et, au son, j'ai compris que l'estrade ne tiendrait pas longtemps. La perche est fine, la tête de taureau est lourde – j'entends de là-haut un bruit effroyable et le sol cède sous mes yeux. Je cours à l'atelier pour une réparation en urgence. Il faut bien qu'ils continuent à répéter. On s'est alors rendu compte qu'il fallait condamner les trois premiers rangs à cause des éclats de la tête de taureau. On en a d'ailleurs gardé un exemplaire à l'atelier. »

Discrets comme des souris

Les deux hommes apprécient leur cadre de travail :

« Nous ne travaillons pas pour passer le temps. Nous y mettons tout notre cœur. On vit des moments incomparables dont les autres ne font que rêver. Il n'y a rien de plus fascinant que de remonter de l'atelier et de voir le Wiener Symphoniker jouer en direct. On regarde et on écoute un peu la répétition. Il faut juste être très silencieux... se faire aussi discret qu'une souris pendant dix minutes... Peu de gens peuvent se vanter d'avoir ça au travail. Et certainement pas en menuiserie, on écoute généralement la radio. Une fois par an, on fait le tour des salles pour voir si les fauteuils sont bancals ou abîmés. Quand l'orgue joue, on nous demande si ça nous dérange. Mais avec nos casques anti-bruit, les sons de l'orgue nous parviennent juste au bon volume. C'est génial. »

À la question de leur relation avec Vienne, les deux répondent qu'ils vivent en périphérie de la ville mais aiment y venir. Wolfgang Becker a d'ailleurs longtemps habité à Vienne. Son endroit préféré : Schönbrunn avec le château, le parc, le zoo. Il conseille aussi le Parc animalier de Lainz et l'Île du Danube – le Vienne vert. Et l'eau du robinet, de la plus haute qualité. M. Risavy mentionne aussi le palais du Belvédère pour le « côté culture ». Et un autre liquide : le vin viennois, plus particulièrement le Gemischter Satz. Son collègue au sujet des autochtones : « Je dirais quand même que le Viennois est un drôle de personnage. Un peu râleur... C'est comme ça. »

Wiener Konzerthaus

Lothringerstraße 20
1030 Vienna
  • Accessibilité

    • Entrée principale
      • sans marches (Automatische Schiebetüre 140 cm large)
      • Rampe 435 cm long
    • Places de stationnement Entrée principale
      • 2 Places de parking pour handicapés disponibles
    • Ascenseur
      • Porte 90 cm large
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Offres spéciales pour personnes handicapées

      "Klangberührt": 4 inklusive Konzerte im Schubert-Saal, Empfohlen ab 16 Jahren
 https://konzerthaus.at/abonnement/id/2670

    • Remarques

      All halls accessible via elevator, inner ramp.

      2 elevators from ground floor (door width: 90 cm, cabin depth: 190 and 140 cm, cabin width: 94 cm).

      Wheelchair seats: 18 in the Grand Hall, 6 in the Mozart Hall, 3 in the Schubert Hall and 4 in the Berio Hall. Seeing-eye dogs permitted (by prior arrangement).

      "Klangberührt": 4 inclusive concerts in the Schubert Hall, recommended for ages 16 and up: https://konzerthaus.at/abonnement/id/2670

Évaluer l'article
Évaluer l'article

Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un * sont obligatoires.

Civilité *

Recommander l'article

Les champs portant un * sont obligatoires.

Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
À *

Objet: Recommandation de www.wien.info