Circuit des cafés en 23 arrondissements

1er arrondissement: Le café de la bohème

En fait, ce n’est pas vraiment pour boire un café ou manger une pâtisserie qu’on y va. Au Engländer, c’est un ballet permanent d’artistes, de créatifs, de publicitaires. Un vrai lieu branché.

2e arrondissement: Le café géorgien 

Un joyau de café dans l’idyllique Praterstrasse, avec en prime une cuisine géorgienne prodigieuse et un intérieur architecturé révélant un sens aigu du détail.

3e arrondissement: L’adresse confidentielle

Un typique café viennois à l’ancienne et, pourtant, tout le contraire des cafés traditionnels du centre-ville : calme, pas très visible, look un peu viellot et ouvert uniquement en semaine.

4e arrondissement: Le café des générations

Ici, on se croirait dans le salon d’une mamie cool et ce n’est pas un hasard : au Vollpension, ce sont des grands-mères qui servent, en plus du récit de leur vie, des gâteaux faits maison.

5e arrondissement: Le café avec jardin

Le jardin-terrasse du Rüdigerhof est parmi les plus idylliques de Vienne. Le café en lui-même resplendit à l’extérieur par sa façade du plus bel Art nouveau, le charme fané de l’intérieur est une affaire de goût.

6e arrondissement: Le café gay

Ce magnifique café historique n’est pas fréquenté uniquement par les gays. Elles sautent aux yeux, dès qu’on entre : les immenses glaces sont les plus grandes d’Europe – après celles de Versailles.

7e arrondissement: Le café hype

Bar à expresso dans le style des années 1950, avec mobilier d’époque, en plein arrondissement bobo : petites tables carrées, banquette en skaï rouge, bar courbé. Si vous n’aimez pas le café, prenez un milk-shake.

8e arrondissement: Le lieu de charme

Café traditionnel à deux pas de l’Hôtel de Ville : après une cure de jouvence, il repart sur des bases nouvelles, optiques et culinaires. Autant dire que tout reste comme avant, mais en plus neuf.

9e arrondissement: L’ancienne poste

Un café moderne qui, avec son joli sol carrelé, a un petit côté bistrot. La carte du petit-déjeuner est un voyage à travers le monde, comme il se doit pour un « bureau des télégraphes ».

10e arrondissement: Le café social

Entre deux visites de galeries à la Brotfabrik, faites donc une pause-café au Magdas Kantine, qui offre une opportunité de travail à des per-sonnes aux perspectives professionnelles restreintes.

11e arrondissement: Derniers honneurs

Un site insolite pour un café… Mais après une promenade dans le pittoresque Cimetière central, c’est une très bonne adresse, surtout pour les gâteaux renommés de la pâtisserie Oberlaa.

12e arrondissement: Le café des faubourgs

L’archétype du café des faubourgs, très couleur locale, où les Viennois viennent volontiers déjeuner, profitant du menu de midi. Car dans un vrai café viennois, on fait aussi la cuisine.

13e arrondissement: Le café cossu

Le 13e arrondissement est un quartier bourgeois et conservateur. On aime le Café Dommayer, si joli, si chic avec sa déco Biedermeier (1re moitié du XIXe s.). Point de chute idéal après avoir visité Schönbrunn.

14e arrondissement: Le café cycliste

C’est une expérience hybride qu’offe l’ancien cinéma Gloriette-Kino : Velobis est un café cycliste et un café-bistrot en un. Un look puriste (des vélos suspendus aux murs) pour un lieu néanmoins confortable. 

15e arrondissement: Le café chargé d’histoire

Superbe lieu à l’ambiance internationale, aménagé dans l’ancienne salle de sports d’une école juive. Ce bâtiment fut le centre de la vie juive de ce quartier viennois.

16e arrondissement: Le palais du quartier ouvrier

À Vienne, le Café Ritter existe en deux exemplaires. Celui de l’arrondissement d’Ottakring brille comme un joyau magnifique au cœur de ce quartier ouvrier. Difficile d’imaginer contraste plus saisissant.

17e arrondissement: Le café dans la verdure

Cet adorable café dans un chalet moderne en bois est situé dans le Schwarzenbergpark, au pied de la Forêt viennoise, il est desservi par le sentier de randonnée n° 3.

18e arrondissement: Le café des joueurs

Ce beau café viennois à l’ancienne accueille des tablées de joueurs ayant leur place attitrée selon le jeu : tarot, bridge, etc. On y joue aussi aux échecs, au yams, au billard américain.

19e arrondissement: Le café avec vue

De cet octogone entièrement vitré qui trône sur une colline à la périphérie de la ville, on a une vue panoramique époustouflante sur la capitale. À visiter également : la chapelle Sisi, non loin de là.

20e arrondissement: Le café qui n’a jamais existé

Café Baustich, littéralement : « café coup de couteau dans le ventre » – c’est ainsi que les Viennois appellent un lieu glauque où l’on risque d’être pris dans une bagarre. Un lieu évidemment imaginaire, mais longtemps, ce nom, inscrit sur une façade vide par un quelconque blageur, est resté bien visible.

21e arrondissement: Le café rose

La chaîne de pâtisserie Aida ne déçoit jamais : même dans les arrondissements avares en cafés, on trouvera avec certitude une succursale Aida, resplendissante dans son look rétro rose.

22e arrondissement: Le café à 360°

Situé dans la Tour du Danube, construite en 1964, le Turmcafé tourne sur lui-même à 170 mètres du sol. On voit défiler toute la capitale en sirotant son café. Mieux qu’à la télé !

23e arrondissement: Le Heuriger

Pour boire un café dans le 23e arrondissement, le mieux est d’aller à Mauer… dans une taverne de Heuriger. Et même pour y goûter le cru local, le Gemischter Satz. Ce qui, dans cet ancien village de vignerons, est une meilleure idée.

 

Texte : Susanne Kapeller

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *