Rue ancienne
© Österreich Werbung, Fotograf: thecreatingclick.com

Les plaisirs épicuriens à la Spittelberg

Le Spittelberg avec ses petites ruelles romantiques et les charmantes maisons Biedermeier est situé à proximité du MuseumsQuartier. Entre les rues Breite Gasse et Sigmundsgasse se trouve une scène locale fortement animée allant du restaurant traditionnel viennois à l'établissement d'étudiants à la mode en passant par le bar chic et le restaurant de qualité. La plupart d'entre eux attirent en été avec leurs jardins ombragés (Schanigärten en viennois).

Les jeunes aiment se retrouver au Amerling-Beisl. Le jardin Biedermeier idyllique de la cour intérieure vaut tout particulièrement le détour. Le Tian Bistro à Spittelberg sert une cuisine végétarienne fantastique dans une ambiance confortable, avec du bois chaud à profusion.

Au Café das möbel vous pouvez acheter meubles et décoration, en plus de votre café et de votre Apfelstrudel. Le Burgermacher voisin prépare les hamburgers bios connus dans toute la ville ainsi que des variantes végétariennes créatives. Ici, même le ketchup est fait maison

La cuisine viennoise est au programme de nombreux restaurants : La Witwe Bolte est le plus ancien établissement de Spittelberg et propose en plus une carte complète pour les végétariens. Les spécialités viennoises sont aussi au programme de ce restaurant Zu ebener Erde und erster Stock. Le Gasthaus « Am Spittelberg » et le restaurant Bohème proposent également de déguster des spécialités de cuisine viennoise.

Das Spittelberg propose une interprétation de la cuisine viennoise particulièrement réussie. Le chef Harald Brunner intègre des accents asiatiques à sa cuisine. À la carte figurent par exemple des dim sum de ris de veau et d'écrevisses. Le cœur de ce restaurant moderne est la rôtisserie, où de grosses pièces de viande sont cuites à point – parmi lesquelles le fameux « irrésistible canard ».

Conseil : Le marché de Noel du Spittelberg (de la mi novembre à Noel) propose une ambiance particulièrement animée chaque année.

Un ancien quartier chaud

Le Spittelberg se présente aujourd'hui sous son meilleur jour. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Jadis, des artisans et des ouvriers journaliers se sont installés dans ce quartier en raison de sa proximité avec le centre-ville. Les premiers bars à vin et établissements de prostitution y ouvrirent leurs portent peu de temps après. À l'époque de l'empereur Joseph II, fils de Marie-Thérèse, le Spittelberg accueillait de nombreux bordels que l'empereur aurait également aimé visiter incognito, mais contre lesquels il lutte officiellement. Au 19e siècle, les actes immoraux battent leur plein dans le Spittelberg. Les musiciens de rue, les jongleurs, les forains et les prostituées dominent la scène de la rue.

Aujourd'hui, tout a disparu. Le Spittelberg est un quartier résidentiel coûteux, très propre et joliment rénové. Aux côtés des nombreux restaurants dans les maisons Biedermeier, on y retrouve également des galeries et des ateliers d'art et d'artisanat en vogue.

Amerlingbeisl

Stiftgasse 8, 1070 Wien
ajouter à mon itinéraire

Tian Bistro à Spittelberg

Schrankgasse 4, 1070 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Lun, 17:30 - 22:00
    • Mar - Fr, 12:00 - 22:00
    • Sa - Dim, 10:00 - 22:00
    • kitchen hours differ - check website
ajouter à mon itinéraire

Das Möbel - Le café

Burggasse 10, 1070 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Lun - Mer, 09:00 - 00:00
    • Jeu - Fr, 09:00 - 01:00
    • Sa, 10:00 - 01:00
    • Dim, 10:00 - 23:00
ajouter à mon itinéraire

Die Burgermacher

Burggasse 12, 1070 Wien
ajouter à mon itinéraire

Zu ebener Erde und erster Stock

Burggasse 13, 1070 Wien
ajouter à mon itinéraire

Bohème

Spittelberggasse 19, 1070 Wien
  • Horaires d'ouverture

    • Lun - Fr, 16:00 - 00:00
    • Sa - Dim, 11:00 - 00:00
    • jours fériés, 11:00 - 00:00
ajouter à mon itinéraire
Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *