Terrasse de « l’Amerlingbeisl »

Le Schanigarten

À la différence du jardin d'un restaurant, un « Schanigarten » est un espace situé sur le sol public - place, zone piétonne ou portion suffisamment large de trottoir - à proximité immédiate du restaurant qui l'exploite. Entre le 1er mars et le 15 novembre, quelque 1 800 Schanigarten éclosent à Vienne par beau temps. On y trouve des jardinières de fleurs en guise de clôtures et des parasols pour s'abriter du soleil. Vraies oasis de détente, ces terrasses mobiles remplissent une double fonction, puisqu'elles permettent de voir et d'être vu. Le passant a envie de s'y installer un instant, le client déjà installé observe les passants...

Le premier Schanigarten viennois fut créé par un certain Johann Jakob Taroni qui, en 1754, installa un chapiteau sur le Graben, dans la vieille ville, pour y vendre de la limonade. Ce pionnier du Schanigarten aurait légué son nom à ce lieu culte : Schani est le diminutif viennois du prénom de Taroni, Johann. Mais, selon une autre interprétation, ce nom pourrait venir de l'ordre que donnait par le patron au garçon de café (qu'on appelait jadis Jean ou Schani) : « Schani, mets le jardin dehors ».

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité