Construction de la Werkbundsiedlung dans la Jagicgasse
© WienTourismus / Paul Bauer

Werkbundsiedlung : un bijou du modernisme

Vous êtes à la recherche d'un petit bijou d'architecture loin des sentiers battus ? Situé à Hietzing, dans la banlieue de Vienne, le Werkbundsiedlung recèle de bâtiments visionnaires du modernisme classique. Ce lotissement de 70 maisons individuelles a été construit entre 1929 et 1932 sur le modèle du Werkbundsiedlung de Stuttgart. Plus de 30 architectes ont été conviés à participer à sa conception. Leur mission consistait à créer des maisons peu coûteuses à construire et fonctionnelles dans un espace restreint.

Small is beautiful

Les architectes ont su se montrer visionnaires en créant le complexe comme un lotissement modèle destiné à promouvoir une nouvelle forme de logements sociaux. Le Werkbundsiedlung se voulait l'antithèse des immenses logements sociaux viennois, comme le Karl-Marx-Hof. La devise à suivre : small is beautiful. On peut se rendre au Werkbundsiedlung en bus à partir de la station Ober St. Veit de la ligne U4, et la visite en vaut vraiment la peine. Sur les 70 bâtiments construits à l'époque, 64 sont encore debout. Ils ont été rénovés il y a quelques années avec un grand souci du détail. Le Werkbundsiedlung n'est pas un musée, mais un lotissement de maisons individuelles encore habitées. C'est ce qui le rend si unique. Il comprend toujours des logements sociaux. On peut y voir les Viennois et Viennoises dans leurs jardins. Mais ce qui est véritablement remarquable, c'est de savoir que les plus grands architectes de l'époque ont participé au projet.

Vue de la façade d'une maison jumelée d'Adolf Loos dans le Werkbundsiedlung

Maison jumelée de la Woinovichgasse conçue par Adolf Loos

© WienTourismus/Paul Bauer
Vue de la façade d'une maison jumelée d'Arthur Grünberger dans le Werkbundsiedlung

Les numéros 80 et 82 de la Jagdschlossgasse, construits par l'architecte Arthur Grünberger

© WienTourismus/Paul Bauer
Werkbundsiedlung

Vue de bâtiments de la Werkbundsiedlung au 87 et 89 de la Veitingergasse

© WienTourismus / Paul Bauer
Construction de la Werkbundsiedlung dans la Jagicgasse

Vue depuis le jardin du 75 Veitingergasse

© WienTourismus / Paul Bauer

Un chef de projet influent

Adolf Loos, représentant radical du début du modernisme en Autriche, a réalisé deux maisons jumelées remarquables. Josef Hoffmann a quant à lui créé quatre logements. Au tournant du siècle viennois, il s'était déjà démarqué par ses pulsions novatrices et sa capacité d'adaptation à son époque. Mais la liste ne s'arrête pas là : Richard Neutra, qui eut ensuite une longue carrière aux États-Unis, a également travaillé sur le Werkbundsiedlung, tout comme Clemens Holzmeister. Josef Frank, considéré comme l'un des designers les plus influents du XXe siècle, était en charge du projet. Ses créations de meubles, étoffes, papiers peints et objets du quotidien de toutes sortes pour l'entreprise suédoise Svenskt Tenn ont fait sensation. Fait rare pour l'époque : l'équipe comptait également une architecte, Margarete Schütte-Lihotzky.

Le charme du modernisme

Mais le Werkbundsiedlung ne se distingue pas seulement par son architecture. La disposition particulière des maisons construites sur des terrains légèrement en pente donne un charme particulier à l'ensemble. Le lotissement est traversé par des chemins sinueux qui se rejoignent au milieu de ce bout de terre tortueux et permettent de découvrir un aperçu du modernisme classique. Mais le concept du Werkbundsiedlung n'a pas fonctionné à grande échelle. Il reste donc une création unique.

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *