ORF/Netflix series "Freud"
© ORF/Satel Film/Bavaria/Studio Superplus

Les tribulations de Freud – en série

Vienne, fin de siècle, 1886. Une nouvelle époque s'annonce et, avec elle, les théories révolutionnaires du jeune Sigmund Freud se concrétisent et enflent. Sa pensée visionnaire se heurte à une forte opposition qui le fait presque douter. C'est justement à ce moment qu'il rencontre la voyante Fleur Salomé et Alfred Kiss, ancien combattant et policier, et se retrouve avec eux au cœur d'un complot meurtrier. C'est le début d'un voyage hypnotique qui tente de percer l'abîme de l'âme humaine. La série est disponible en streaming sur Netflix à partir du 23 mars. ORF diffuse les huit épisodes dès le 15 mars (dates en fin d'article).

« Nous voulions montrer Freud sous un jour inédit – un homme en quête de reconnaissance, entre la raison et l'instinct. », explique Marvin Kren, réalisateur de « Freud ».

Hystérie et hypnose

Entre l'hystérie, les séances sinistres et la démonstration de sa première hypnose devant le corps médical viennois, le jeune Freud (Robert Finster) fait la connaissance de l'inspecteur Kiss (Georg Friedrich). Cet ancien combattant profondément traumatisé est maintenant dans la police et va être entraîné dans un tourbillon de complot, d'hypnose et de crime aux côtés de Freud et de la voyante Fleur Salomé (Ella Rumpf), personnalité locale. Si Freud prend d'abord Fleur pour une charlatane, elle devient peu à peu sa confidente et le fait même douter de sa vision du monde et de ses fiançailles avec Martha Bernays (Mercedes Müller). Pendant ce temps, l'illustre noblesse viennoise se divertit lors de soirées extravagantes et de séances de spiritisme. On se retrouve au Palais Szápáry, les nobles hongrois s'étant fait un nom depuis longtemps dans la bonne société viennoise. Personne ne se doute un instant de ce que trafiquent la comtesse Sophia Szápáry (Anja Kling) et son cousin le comte Viktor Szápáry (Philipp Hochmair).

Entre faits et fiction 

La série ORF/Netflix de huit épisodes montre un Sigmund Freud qui ne connaît pas le repos, poursuivant davantage les criminels que son exploration de l'âme. 

« Sa psychanalyse et les concepts du ça, du moi et du surmoi ne sortent pas de nulle part – ils reposent sur des expériences, sur le vécu d'un génie déchiré qui connaît tout de la pensée humaine », déclare le réalisateur Marvin Kren.

Le réalisateur viennois Marvin Kren, primé à plusieurs reprises, navigue volontairement entre les faits et la fiction pour créer un tout nouveau portrait de Freud. Ruelles sombres, canaux abandonnés et âmes égarées – dans une interview, Kren a indiqué que sa série s'inscrit dans le genre « Vienna Noir » et donne une nouvelle fois à Vienne sa réputation de capitale mondiale du morbide avec « Freud ». Le tournage a duré 86 jours entre Vienne et Prague. Le casting comprend au total 90 rôles.

Diffusion sur ORF 1

Tous les épisodes de « Freud » figurent déjà sur la ORF-TVthek  en vidéo à la demande et resteront disponibles sept jours après leur diffusion. 

Diffusion sur Netflix

La série sera disponible au streaming le 23.03.2020. Pour les plus impatients, voici la bande-annonce de « Freud ».

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *