Vignes dans les environs de Vienne

Les divines vues du Kahlenberg

Le Kahlenberg, d'une hauteur de 484 m, est chargé d'histoire. En 1628, l'empereur Ferdinand II l'offrit à l'ordre des Camaldules. L'église Saint-Joseph fut alors érigée au cœur du couvent construit à l'époque. Cependant le Kahlenberg est devenu célèbre grâce au roi polonais Sobiesky, qui, en 1683, traversa cette montagne avec son armée pour délivrer Vienne de l'invasion turque, à la dernière minute.

Aujourd'hui le Kahlenberg est surtout un lieu d'excursions très apprécié et peut être parcouru sur le chemin de randonnée de la ville numéro 1 (Stadtwanderweg 1) en tout juste quatre heures. Au sommet de cette montagne se trouve le « Stefaniewarte ». Cet observatoire d'une hauteur de 22 m a été construit en 1887, et doit son nom à la princesse héritière Stéphanie de Belgique. Juste sous le sommet se dresse l'église baroque Saint-Joseph, qui, avec à sa vierge noire, est devenue une église de pèlerinage très appréciée. De là, on atteint la terrasse panoramique qui invite à admirer la ville de Vienne. Un restaurant et une boutique proposant des cafés à emporter offrent non seulement une vue magnifique mais aussi des délices viennois.

Le chemin de randonnée urbain (Stadtwanderweg 1a) mène à la montagne voisine d'une altitude de 425 m, la Leopoldsberg, le contrefort Est des Alpes. Au 12e siècle, le compte de Babenberg, Leopold III, y fit construire un château, dont la plus grande partie a été conservée jusqu'à nos jours. Une des particularités ici est le « Chemin du nez », Nasenweg , long d'1,5 kilomètre, avec sa faune et sa flore uniques, sans oublier son incroyable vue sur le Danube.

Pour ceux qui préfèrent ne pas compter sur leurs jambes, il est possible d'atteindre le Kahlenberg en bus (ligne 38A/Heiligenstadt par Grinzing) ou en voiture (par Grinzing et la Höhenhstraße).

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité