Installation d'art d'Anton Lehmden dans la station U3 Volkstheater

Les beaux-arts prennent le métro

Au plus tard depuis les années 1990, on trouve nombre d'œuvres d'art dans les espaces publics des lignes de métro de Vienne. C'est un aspect qui a été pris en compte dès le début lors de la conception de la ligne U3, dite ligne culturelle, et mis en pratique dans onze des vingt-et-une stations de celle-ci. Otto Lehmden, éminent représentant de l'école viennoise du Réalisme fantastique, a décoré la station « Volkstheater » d'une mosaïque murale de 360 m² qui représente « l'évolution de la Nature ». Dans la station « Westbahnhof » de la ligne U3, fréquentée chaque jour par 100 000 personnes, l'artiste autrichien Adolf Frohner est représenté par une œuvre intitulée Environ 55 pas à travers l'Europe. Sur une longueur totale de 40 mètres, cette œuvre raconte l'histoire du continent sur une période qui va de l'origine de l'évolution à notre époque. Dans la station « Landstrasse », ce sont des graffitis multicolores d'Oswald Oberhuber qui ornent les parois des souterrains du métro, alors que la station « Schweglerstrasse » propose à nos regards admiratifs une installation vidéo de Nam June Paik.

Plus de 20 œuvres d’art au total peuvent être admirées dans les sous-sols de Vienne. Et elles se multiplient : en septembre 2013, le « Passage de la culture » a été inauguré sur la Karlsplatz où se rejoignent les lignes U1, U2 et U4. Au centre : une œuvre d’art de 70 x 3 mètres de l’artiste autrichien Ernst Caramelle. La peinture sur la paroi du passage piétonnier, qui s’étend tout en longueur, est divisée en neuf panneaux, respectivement occupés par de simples constellations spatiales. La peinture murale se reflète légèrement dans la paroi en verre opale située en face, tandis que des miroirs supplémentaires font s’afficher des détails fugitifs lors du passage. Une installation de Peter Kogler est également exposée sur la Karlsplatz au niveau intermédiaire U1/U2.

Près du campus WU, non loin de la station U2 Krieau, l'installation permanente « 3 Brothers »de l'artiste brésilien Speto a vu le jour en 2014 sur 14 piliers en béton : un hommage aux frères Villas-Boâs qui au milieu des années 1940 se rendirent au Brésil pour coloniser des zones de jungle sauvage, et qui devinrent des défenseurs invétérés des droits indigènes.

À Vienne, la recherche esthétique qui préside dans les transports en commun à l'aménagement des espaces publics peut s'enorgueillir d'une longue tradition. C'est en effet au plus éminent architecte autrichien de l'époque que l'on doit, à la fin du XIXe siècle, la conception du chemin de fer urbain de Vienne, qui préfigurait l'actuel métro. Otto Wagner se vit confier aussi bien l'architecture des ouvrages d'art ou des bâtiments des gares que certains détails tels que les inscriptions, les balustrades ou les lampadaires. Cette unité de style très personnelle devait en quelque sorte faire du chemin de fer urbain de Vienne une œuvre d'art globale éminemment homogène.

Publié par les Wiener Linien (la régie des transports viennois), l'ouvrage « Wiener U-Bahn-Kunst » fourmille d'informations relatives aux œuvres d'art moderne, aux fouilles archéologiques et à l'architecture intemporelle du métro de Vienne. Il est disponible en langue allemande auprès des guichets d'informations des Wiener Linien (www.wiener-linien.at).

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité