Fin du bain

L'art érotique en provenance du Japon

Les « Shunga » (images de printemps) d'Asie du sud présentent une relation à priori insouciante avec le nu et la sexualité. L'exposition « SHUNGA. L'art érotique en provenance du Japon » au MAK Design Labor expose la qualité artistique des estampes explicitement érotiques, qui malgré une longue prohibition par le gouvernement japonais sont devenues un véritable phénomène de masse. Des feuilles volantes, albums et livres de maîtres de renom comme Suzuki Harunobu, Katsushika Hokusai ou Kitagawa Utamaro donnent un aperçu de cette facette souvent taboue de l'histoire de l'art japonais.

Des séries Shunga datant du 17e siècle ouvrent l'exposition. Une sélection de photos de l'artiste japonais Nobuyoshi Araki (né en 1940), qui fait référence au Shunga dans plusieurs séries de nus, clotûre l'exposition. Le souci du détail anatomique est caractéristique du Shunga, avec des positions corporelles parfois extrêmes et des parties génitales représentées de manière surdimensionnée.

Remarque : l'exposition comporte des illustrations érotiques explicites, susceptibles de heurter la sensibilité morale des personnes de moins de 16 ans. L'accès est cependant libre.

SHUNGA. L'art érotique en provenance du Japon

12.10.2016-29.1.2017

MAK – Musée des Art appliqués/Art contemporain

Stubenring 5 , 1010 Wien
  • Prix

    • Jeunes de moins de 19 ans   €0
    • Every Tuesday: MAK NITE with free admission from 6 pm - 10 pm
    • Votre avantage avec la Vienna Card:
  • Horaires d'ouverture

    • Mar, 10:00 - 22:00
    • Mer - Dim, 10:00 - 18:00
  • Accessibilité

    • Entrée secondaire
      • sans marches
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Remarques

      Elevator to the exhibition rooms.

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité