Statue de Calafati

100% nostalgie : le Prater 1900

La première mention officielle du « Pratter » date de 1403. C'est en 1766 que l'empereur Joseph II dédie toute cette zone aux Viennoises et aux Viennois comme espace de loisirs.

L'empereur y ayant autorisé aussi l'établissement de buvettes et buffets, bientôt naît, à la périphérie de cette ancienne réserve de chasse aristocratique, ce qui deviendra le « Wurstelprater ». Aubergistes, torréfacteurs et pains d'épiciers viennent s'installer ici, balançoires, manèges et jeux de quille suivent dans la foulée. Le Prater connaît un engouement sans pareil en 1873 lors de l'Exposition universelle qui a lieu sur l'emplacement de l'actuel Palais de la Foire de Vienne.

Le Roi de la Valse y bat la mesure

En 1895, on bâtit un quartier de distractions baptisé « Venise à Vienne », puis en 1897, en son centre, la Grande Roue, l'un des emblèmes de la capitale. Le Prater est désormais le lieu de la fête pour tous.

La haute société s'y rend en calèche, les élèves officiers et les lavandières s'y donnent des rendez-vous galants, attractions foraines et cabinets de curiosités s'y disputent les faveurs du public, orgues de Barbarie, chanteurs des guiguettes de « Heuriger » et orchestres féminins s'y produisent avec leurs chansonnettes tout comme le Roi de la Valse Johann Strauss ou les compositeurs d'opérettes Joseph Lanner et Carl Michael Ziehrer.

Vive Calafati...

Rien d'étonnant à ce que même les poètes illustres comme Adalbert Stifter et Peter Altenberg aient trouvé dans l'animation des lieux une source d'inspiration.

La mémoire du Prater d'antan se perpétue aujourd'hui à travers le personnage de « Calafati » que d'aucuns associent à la statue géante d'un Chinois, assidûment photographiée, qui trône au cœur du Prater. En réalité, ce personnage rappelle simplement la statue de neuf mètres de haut située au centre du manège que le magicien et cafetier Basilio Calafati (1800-1878) exploitait ici au milieu du XIXe siècle. Au Musée du Prater, à côté du Planétarium, vous pourrez admirer les témoins nostalgiques de ce Prater 1900...

Plan du Prater

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité