Vous vous trouvez ici :

Wien, Jugendstil: Postsparkasse, Engel auf dem Dach

Beauté et abîme

Le fait que le tournant du siècle passé ait pris une telle ampleur artistique pour Vienne et l'Autriche est dû entre autres à ces quatre protagonistes. Ces quatre hommes fêtent un triste anniversaire en 2018 : tous quatre décédèrent il y a 100 ans. 2018 mettra à l'honneur l'œuvre de ces quatre hommes, ainsi que d'autres « artistes d'exception » d’antan, du « Modernisme viennois ».

L'époque de 1890 à 1918 marqua l'un des points culminants de l'histoire autrichienne. La double monarchie habsbourgeoise austro-hongroise oscillait entre beauté et abîme. De nombreuses nouveautés dans les domaines de l'art, de l'architecture, de la musique, de la psychologie et de la société marquèrent le « Modernisme viennois ». Les artistes en furent les précurseurs. Ils fracturèrent une monarchie habsbourgeoise sclérosée et intégrèrent l'échec de la politique libérale, suite au grand krach boursier de 1873, dans leurs œuvres. Une véritable révolution eu lieu dans toutes les disciplines de la vie. Jusqu'au moment où les atrocités de la première guerre mondiale balayèrent le globe - une première césure. La seconde suivit avec l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne nazie en 1938.

Le modernisme viennois

Les portraits de femme de Klimt, les autoportraits impitoyables de Schiele, les idées de grande ville moderne de Wagner, le design de Moser, la psychanalyse de Sigmund Freud, la musique dodécaphonique d'Arnold Schönberg, les symphonies modernes de Gustav Mahler (les deux compositeurs sont représentés à la « Maison de la musique »), le «Traité logique et philosophique » de Ludwig Wittgenstein (il planifia également la Wittgenstein-Haus à Vienne) et les « Faubourgs de l'âme » d'Arthur Schnitzler ne sont que quelques-uns des événements majeurs de cette époque. La nouveauté fit son apparition partout à Vienne. Dans les cafés de la ville, surtout dans les cafés Museum, Central et Griensteidl, les hommes de lettres comme Karl Kraus et Peter Altenberg discutaient avec d'autres intellectuels et artistes. Des architectes comme Adolf Loos, Josef Hoffmann et Joseph Maria Olbrich érigèrent des édifices qui se différenciaient totalement du style historisé de la Ringstraße, en utilisant des matériaux nouveaux. Artistes, politiciens et scientifiques discutaient dans les salons des grandes bourgeoises juives. D'ailleurs les femmes s'émancipaient de plus en plus : Alma Mahler-Werfel, Rosa Mayreder, Grete Wiesenthal, Lina Loos, Gina Kaus et Berta Zuckerkandl en sont les figures majeures. Vienne devint l'un des centres intellectuels d'Europe et recensait déjà deux millions d'habitants en 1910.

Urbaniste et concepteur graphique

Klimt, Schiele, Wagner et Moser atteignirent eux aussi le point culminant de leur œuvre dans ce biotope de créativité et cette période de renouveau. Otto Wagner était « l'aîné ». Il incarnait un esprit du temps nouveau, dans lequel fusionnaient l'esprit d'entreprise, l'urbanisme et l'aménagement. De nos jours, il serait considéré comme concepteur, urbaniste et développeur. Il était convaincu du fait qu'un objet d'usage courant n'avait pas besoin de plus de design que celui nécessaire à son bon fonctionnement. Il s'agit en même temps pour lui d'un nouveau langage des formes, qui doit refléter la dynamique de la ville et sa foi dans le progrès. Son projet de métro (aujourd'hui U4 et U6) ainsi que la régularisation des cours d'eau méritent d'être cités ici en premier. Wagner n'a pas seulement marqué le nouveau visage de cette ville, mais en sa qualité de professeur d'architecture à l'Académie des Beaux-Arts, il marqua également plusieurs générations d'étudiants.

Koloman Moser serait par contre qualifié aujourd'hui de concepteur graphique, mais également de créateur produit, d'architecte d'intérieur et de concepteur d'exposition. Des tapisseries en passant par les livres, le papier à lettres, les meubles, les vitraux et les affiches jusqu'aux logos, il créa mille et une choses. Mais avant tout, il était également peintre. Ses formes florales arrondies d'origine se transformèrent peu à peu en un style géométrique et ornemental ainsi qu'en un design des plus esthétiques. Il eut ainsi une influence majeure sur les produits de la Wiener Werkstätte, célèbre dans le monde entier, dont il fut le co-fondateur en 1903. Moser enseignait à l'école des arts décoratifs de Vienne (de nos jours l'université des arts appliqués), qui fête son 150e anniversaire en 2017/18.

Kuss & Wally

Gustav Klimt suivit également une formation à l'école des arts décoratifs. Au début, il participa encore avec son frère Ernst et Franz Matsch à l'opulent aménagement du Burgtheater et du Kunsthistorisches Museum. Klimt devint petit à petit le chouchou du public, et le portraitiste de la nouvelle bourgeoisie. Naturellement, son évolution jusqu'à devenir le peintre le plus célèbre d'Autriche ne se déroula pas sans friction : la vision de Klimt sur le monde et la peau nue à profusion dans ses tableaux firent scandale. De nos jours, la peinture de Klimt est considérée comme l'incarnation de l'art de Vienne, et devint particulièrement populaire (et chère) au cours des dernières décennies. Dans ses portraits de femmes surtout, Klimt amena la peinture de l'Art nouveau à son apogée. Son œuvre la plus célèbre, le « Baiser » peut être admirée au Belvédère supérieur.

Klimt a également eu une grande influence sur Egon Schiele. Tout comme Oskar Kokoschka plus tard, Schiele hérita de Klimt de la fascination des représentations de femmes, qui illustrent les états intérieurs et les états d'âme. Schiele amena la représentation du corps (la plupart du temps le sien) jusque dans l'extase et le démoniaque. Les paysages et vues de villes de Schiele sont des chefs-d'œuvre de l'expressionisme. Ses deux œuvres les plus connues, le « Portrait de Wally Neuzil » ainsi que son «Autoportrait avec des fruits de lampion » sont exposées au Musée Leopold. Bien que Schiele ait seulement atteint l'âge de 28 ans, il a laissé une œuvre imposante qui ne passa pas inaperçue.

En 2018, un hommage sera rendu à ces quatre protagonistes majeurs du modernisme viennois, ainsi qu'à bien d'autres encore au travers de nombreuses expositions et manifestations. Cela sera donc à nouveau très intéressant.

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité