Belvedere

Promenade n° 1

Notre première promenade gay commence dans le parc du palais du Belvédère, résidence d'été de l'un des premiers et des plus importants personnage homosexuels de l'histoire autrichienne : le prince Eugène de Savoie (1663 – 1736).

Petit de taille et, il faut bien l'avouer, d'un physique plutôt ingrat, le prince vient à Vienne à l'âge de 20 ans où il reçoit son baptême du feu en participant aux combats contre l'armée turque. Louis XIV lui ayant auparavant refusé son admission dans les rangs de l'armée française, le petit Savoyard s'était alors contenté de choquer la cour du Roi Soleil, en compagnie du vicomte de Turenne, en se travestissant en femme.

Après avoir été accueilli à bras ouverts par la cour de Vienne, le prince, ami des arts, sera le conseiller de trois empereurs : Léopold Ier, Joseph Ier et Charles VI, et remportera contre les Ottomans qui dominent alors les Balkans, des victoires spectaculaires, notamment en leur reprenant Belgrade. L'architecture du Belvédère fait d'ailleurs allusion aux victoires de son commanditaire sur les Turcs, la forme des toitures s'inspirant des tentes de l'armée ottomane.

Depuis les jardins du Belvédère d'où la vue sur Vienne est splendide, nous descendons jusqu'à la Schwarzenbergplatz, célèbre pour son monument du soldat russe, et rejoignons la Karlsplatz. Avec l'église Saint-Charles-Borromée, l'édifice religieux le plus imposant du baroque viennois, nous y rencontrons une nouvelle personnalité homosexuelle, et non des moindres : l'empereur Charles VI (1685–1740), père de Marie-Thérèse.

Il aurait entretenu des relations intimes avec Michel Jean III, comte d'Althan, l’un des rares courtisans à pouvoir approcher le monarque au caractère fantasque et taciturne. A la mort d’Althan, en 1722, l'empereur porte le deuil de celui qu'il a « profondément aimé, d'une amitié sincère, pendant 19 ans ». suite

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité