Vue détaillée de la synagogue

La Vienne juive

Jusqu'en 1938, la communauté juive était très présente et la ville comptait des dizaines de synagogues et de maisons de prières. L'antisémitisme, particulièrement répandu à l'époque, servit de base pour l'idéologie raciste et la terreur nazies. Suite à l'occupation de l'Autriche par l'armée allemande, celles-ci furent instaurées à Vienne en mars 1938. Ceux qui avaient des biens furent dépossédés : Le processus d'« ariarisation » fit qu'on leur retirait leurs biens au profit de l'État ou de particuliers, qui les « achetaient » alors pour une bouchée de pain. Célébrités comme Sigmund Freud, simple cordonnier ou femme au foyer, 140 000 autrichiennes et autrichiens ont dû s'exiler pour « raisons raciales ». Les 65 000 qui n'ont pas pu fuir ont été assassinés.

La réflexion critique et le travail de mémoire sur le plus grand crime de l'histoire de Vienne et de l'Autriche ont pris plusieurs décennies et restent encore à faire sur bien des points. Depuis les années 1980 le Jewish Welcome Service, fondé en 1980, débuta / lança un énorme travail de mémoire à Vienne. Il encouragea une prise de conscience de l'histoire avec ses zones d'ombre et à faire la lumière sur l'héritage juif.

Visitez le Musée juif (Palais Eskeles dans la Dorotheergasse), le Musée de la Judenplatz avec les vestiges souterrains d'une synagogue datant du Moyen-Âge), le mémorial de la Shoa sur la Judenplatz et le mémorial contre la guerre et le fascisme sur l'Albertinaplatz. Vous trouverez un cimetière juif datant d'avant 1938 dans le carré israélite du Cimetière Central (accès : 1ère porte) L'arrondissement Rudolfsheim-Fünfhaus (XVe) a créé une balade audio-guidée accessible depuis un téléphone portable Audioguide Wien 15 qui comprend 10 stations et rend compte de la vie de la communauté juive à travers des récits de témoins.

Depuis l'automne 2012, suite à des travaux de plusieurs années, il existe à nouveau à Vienne un érouv, comme avant le nazisme. L'érouv englobe le secteur situé à l'intérieur de la Gürtel jusqu'au Danube. La frontière longue de 25 km définit un espace privé, dans lequel l'interdiction du port est supprimée pour les juifs orthodoxes durant le Sabbat. Plus d'informations sur : www.eruv.at

Freud et Schönberg

Grâce à l'aide de Marie Bonaparte, Sigmund Freud put émigrer vers l'Angleterre en 1938. Depuis les années 1970, son ancien domicile et cabinet, le 19 de la Berggasse dans le 9e arrondissement abrite le Musée Sigmund Freud.
Le viennois Arnold Schoenberg vivait et travaillait à Berlin à l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933. Il fut contraint de s'exiler aux États-Unis au cours de la même année. Le Schönberg Center de Vienne rappelle le fondateur du dodécaphonisme.

Brochure en anglais

Vous trouverez plus d'informations sur la Vienne juive dans la brochure anglaise « Vienne juive - mémoire et histoire » (PDF) à télécharger

Teilen, bewerten und Feedback
Évaluer l'article
Recommander l'article

Les champs portant un* sont obligatoires.
Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
à
Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un* sont obligatoires.

Civilité *
Civilité