Klimt : Peinture des Facultés sur la médecine

Vous vous trouvez ici :

Klimt reconstitué : peinture automatisée

Cette histoire captivante, qui est devenue l'un des plus grands scandales de la scène artistique du XXe siècle, commence en 1894 lorsque le ministère royal et impérial de l'éducation cherche à faire décorer la grande salle des fêtes de la nouvelle Université de Vienne sur le boulevard du Ring. Les artistes Gustav Klimt et Franz Matsch sont chargés du projet. Il s'agit là d'un travail lucratif pour ces deux artistes : cinq grandes peintures de plafond et dix plus petites œuvres en rapport avec les sciences. Dans le cadre de ce projet, les quatre grandes facultés de l'Université de Vienne (théologie, philosophie, médecine et jurisprudence) doivent chacune être ornées de peintures correspondant à leur thématique. Le thème défini pour la peinture centrale était « la victoire de la lumière sur les ténèbres ».

Les premières ébauches pour la peinture centrale de huit mètres de long présentées par Franz Matsch font l'unanimité. Klimt aussi présente son ébauche pour l'une des trois Peintures des Facultés qui lui sont confiées. Ces ébauches aussi sont approuvées. Les deux peintres se mettent à l'ouvrage et travaillent plusieurs années sur leurs peintures. Mais au cours de ces années, le style de Klimt change drastiquement, ce qui cause un énorme conflit. Le scandale artistique éclate.

La vérité sans fioritures

Lorsque Klimt présente ses trois peintures terminées aux commanditaires, l'indignation est grande. La perspective pessimiste et critique de Klimt envers les sciences est accueillie avec incrédulité. Car au lieu d'idéaliser son sujet, comme il est coutume, les Peintures des Facultés de Klimt présentent le véritable visage de la maladie et de la pauvreté, sans fioritures. C'est une approche radicale. Les commanditaires déclarent que les œuvres de Klimt ne correspondent plus au concept général. S'ensuivent alors des litiges violents, à la suite de quoi les peintures ne seront jamais affichées dans la grande salle des fêtes. Et ce n'est pas tout : Klimt, très énervé, rachète les toiles et décide de ne plus jamais accepter de contrat public. Il se consacre alors aux portraits et aux paysages qui feront de lui un révolutionnaire des arts et le rendront célèbre dans le monde entier. Mais même après la mort de Gustav Klimt en 1918, ces toiles ne trouvent pas la paix. Pendant la période nazie, les peintures, qui figurent alors dans la célèbre collection Lederer, sont confisquées et aryanisées. La grande finale pour les Peintures des Facultés a lieu en mai 1945, lorsqu'elles sont entreposées dans le Château Immendorf, à 50 kilomètres au nord de Vienne. Dans la frénésie des derniers jours de la Seconde Guerre mondiale, les nazis mettent feu au château. Immendorf, les Peintures des Facultés et de nombreuses autres œuvres importantes partent en fumée. Les originaux ont disparu, mais en plus de cela, il n'existe même pas de photographies en couleurs des Peintures des Facultés. Il ne reste pour la postérité que des clichés en noir et blanc pris par Klimt. Est-ce là la fin de l'histoire ? Pas tout à fait.

L'art de l'intelligence artificielle

C'est près de 75 ans après la destruction des peintures que commence une partie de puzzle artistique et historique assistée par l'intelligence artificielle. La galerie autrichienne du Belvédère, le musée de résidence de la plus grande collection de peintures de Klimt au monde et l'un des principaux musées de Vienne, se joint au département Arts and Culture de Google pour former la plateforme « Klimt versus Klimt ». Un projet impliquant 33 institutions partenaires dans douze pays différents. Une partie du projet consistait en la tentative de reproduire les Peintures des Facultés de Klimt à l'aide d'un algorithme spécial, qui permettrait de percevoir la coloration originale des peintures. Un projet spectaculaire qui réunit des experts en informatique, des historiens de l'art et des experts de Klimt internationaux à une même table.

La créativité des données

À la base de la tentative de coloration se trouvait un algorithme développé à l'origine pour la coloration ultérieure des photos en noir et blanc. Cet algorithme est adapté et développé pour le projet Klimt. Une initiative très complexe qui s'appuie également sur le principe de « machine learning » – un domaine de l'intelligence artificielle reposant sur des modèles statistiques complexes. Pour faire simple : on fournit à un ordinateur extrêmement performant de nombreuses données sur les couleurs utilisées dans le monde de l'art de l'époque. Pour que cet algorithme fournisse des résultats utiles, des milliers de peintures de cette époque artistique sont utilisées comme référence, et il est croisé avec d'autres algorithmes. Au total, ce projet incorpore des informations sur quelque 90 000 œuvres d'art. La pièce maîtresse de ces données était environ 80 peintures de Klimt considérées comme particulièrement utiles pour la reconstruction des Peintures des Facultés par les experts du Belvédère, car ces peintures provenaient de la même période ou bien parce qu'elles présentaient des motifs similaires aux peintures scandaleuses. Mais les employés de Google Arts & Culture et du Belvédère n'ont pas seulement traité des informations visuelles directes.

Des découvertes incroyables

Une recherche minutieuse dans les bibliothèques et les archives de journaux était tout aussi importante. À la surprise de toutes les parties impliquées, ces sources sont très abondantes. Les critiques d'art de l'époque ont inclus des descriptions incroyablement précises des trois Peintures des Facultés dans leurs revues de l'exposition. Cela a permis d'attribuer des couleurs très concrètes à plus de la moitié des compositions. Il s'agit là d'une étape importante dans la reconstruction des images : il s'avère en effet que Klimt s'était fortement orienté sur les couleurs indiquées dans ses premières ébauches, ce qui n'était pas forcément une évidence. Et dans le cas de la Peinture des Facultés consacrée à la médecine, le sort lui a réservé un grand coup de chance : il existe une photographie en couleurs d'un petit fragment de cette peinture, publiée en 1931 dans une publication sur Gustav Klimt, qui fournit une autre précieuse indication pour parvenir au résultat final. Petit à petit, le puzzle prend forme. Après quasiment quatre ans de travail, ça y est : les Peintures des Facultés de Klimt brillent à nouveau de toutes leurs splendides couleurs, et démontrent à la postérité de manière spectaculaire à quel point l'art du modernisme viennois était fantastique. Mais une autre découverte relevant de l'histoire de l'art est dévoilée : les reconstructions montrent clairement que les Peintures des Facultés de Klimt ne sortaient pas du rang qu'en ce qui concerne le choix de leur représentation des trois thèmes. La palette de couleurs était très différente des contributions de Franz Matsch. De ce point de vue, les clients avaient raison de refuser les peintures. Mais il s'agissait d'une décision fatale pour le monde de l'art car, au plafond de l'Université de Vienne, les peintures auraient survécu à la Seconde Guerre mondiale indemnes.

Belvédère supérieur, vu de l'extérieur
© WienTourismus/Paul Bauer

Grande année de célébration au Belvédère

Le Belvédère, qui abrite l'un des plus grands musées d'art de Vienne, fête ses 300 ans en 2023. Cet anniversaire à chiffre rond correspond à l'achèvement de la construction du Belvédère supérieur en 1723. Les festivités commenceront en décembre 2022 avec l'exposition « Le Belvédère inférieur. 300 ans de lieu d'art », qui aura lieu à l'Orangerie du Belvédère inférieur et présentera également l'histoire particulière de ce lieu en dehors du monde de l'art.

L'exposition « Klimt. Inspired by Van Gogh, Rodin, Matisse… » ouvrira ses portes en février 2023. Elle se concentrera sur la question suivante : qui a inspiré le fleuron de l'Art nouveau viennois, Gustav Klimt (1862-1918) ? La collection du Belvédère supérieur sera également retravaillée : elle brillera d'un nouveau feu en mars 2023. Au centre de cela se dresse la question du rapport des artistes à leur époque et comment leur méthode de travail reflète leur époque respective.

Le projet de sculpture « Public Matter. Art contemporain dans le jardin du Belvédère » de mai à septembre 2023 viendra compléter le programme de sculpture baroque. Des rétrospectives sur des artistes femmes telles que Louise Bourgeois, la mère de l'avant-garde féministe, et Renate Bertlmann auront également lieu au Belvédère inférieur et au Belvédère 21 respectivement. La jeune scène de l'art viennois elle aussi sera sous les feux de la rampe avec la nouvelle édition de l'exposition de 2019, « Sur la nouveauté », toujours au Belvédère 21.

Texte : Johannes Luxner

Belvédère

Prinz-Eugen-Straße 27
1030 Vienna
  • Horaires d'ouverture

    • Upper Belvedere quotidien, 09:00 - 18:00
    • Lower Belvedere & Orangerie quotidien, 10:00 - 18:00
  • Accessibilité

    • Entrée principale
    • Places de stationnement Entrée principale
      • Places de parking pour handicapés disponibles
        Parking space for visitors with disabilities in front of the entrance at Prinz-Eugen-Strasse 27, Parking: 10 am – 6 pm
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Offres spéciales pour personnes handicapées

      Reduced admission for persons with disabilities and their escorts. Tours in Austrian sign language, "seeing differently" (tactile tours) for the blind and visually impaired in groups are possible in the Upper and Lower Belvedere. The following topics can be booked at all times:
 • A palace to touch – the new touching model of the Upper Belvedere
 • Ferdinand Georg Waldmüller and his time
 • Gustav Klimt’s main work “The Kiss”

    • Remarques

      People with visual impairments can be collected from the nearest tram station. Please provide information on this when making arrangement. Trained seeing-eye dogs (with ID) may be taken into all areas of the collection. A wheelchair is available at the cloakroom for visitors who have difficulty walking. Some seating is also available in the exhibition rooms or will be provided during the tours.

Belvédère inférieur, Orangerie

Rennweg 6
1030 Vienna
  • Vienna City Card

    • Votre avantage avec la Vienna City Card: -14%

      Additional information on the offer: Standard ticket price: 12€ instead of 13,90€ / 2in1 Ticket (Upper & Lower Belvedere): 20,00€ instead of 22,90€

  • Horaires d'ouverture

    • quotidien, 10:00 - 18:00
    • Closed until further notice due to construction work.

  • Accessibilité

    • Entrée principale
      • (90 cm large)
        Rennweg 6
      • Rampe 600 cm long , 200 cm haut
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Offres spéciales pour personnes handicapées

      Guided tours for groups in Austrian sign language and for the visually impaired (tactile tours).
 Reduced admission for persons with special needs and their escorts.

    • Remarques

      Lower Belvedere Shop & Orangerie: no steps

      Orangery entrance: wheelchair access via link corridor from Lower Belvedere to the Orangery, 2 single, paned doors (each 131 cm wide). Wheelchair-accessible restroom in the Orangery.

Belvedere 21

Arsenalstraße 1
1030 Vienna
  • Vienna City Card

    • Votre avantage avec la Vienna City Card: -21%

      Additional information on the offer: Standard ticket price: 8,90€ / reduced ticket price VCC: 7€

  • Horaires d'ouverture

    • Fr - Dim, 11:00 - 18:00
    • Jeu, 11:00 - 21:00
    • Mar - Mer, 11:00 - 18:00
    • Open Mondays on holidays

  • Accessibilité

    • Entrée principale
      • sans marches (Portes battantes doubles140 cm large)
    • Places de stationnement Entrée principale
      • 1 Places de parking pour handicapés disponibles
    • Ascenseur
      • Porte 90 cm large
    • Informations supplémentaires
      • Chiens guides d'aveugle autorisés
      • 2 Places pour chaises roulantes disponibles (spaces in the Blickle cinema by the entrance on the right)
      • WC handicapés accessibles aux personnes handicapées
    • Offres spéciales pour personnes handicapées

      Tactile tours on the architecture of 21er Haus and the sculptures of Fritz Wotrub for blind and visually impaired people.

    • Remarques

      Sitzmöglichkeiten in den Ausstellungen, im Foyer und in der Garderobe.

Recommander l'article

Les champs portant un * sont obligatoires.

Les données et adresses e-mail indiquées ne seront ni sauvegardées ni réutilisées.

De
  • E-Mail Adresse gültig
Àchamp obligatoire
  • E-Mail Adresse gültig

Objet: Recommandation de www.wien.info

Évaluer l'article
Évaluer l'article

Réaction pour la rédaction de wien.info

Les champs portant un * sont obligatoires.

Une erreur est survenue. erreurs sont survenues.

    Civilitéchamp obligatoire
    • E-Mail Adresse gültig

    Envie d'en voir plus ?